Partons à la rencontre de Sébastien

« Je suis maraîcher à Lesquin, près de Lille. Je travaille avec mes deux frères et nous sommes la quatrième génération à reprendre l’exploitation familiale.
J’ai grandi dans les champs et hérité de la passion pour ce métier. C’est un vrai plaisir de pouvoir travailler tous les jours au contact de la nature et en famille. »

Sébastien Menu, producteur à Lesquin (59)

Nous voici à Lesquin, c’est parti pour la visite !

Nous rencontrons Sébastien et son sourire (+ ses 2 chiens). Il nous présente d’abord son métier et ses cultures.

Sébastien ne produit pas que des tomates, mais également différentes sortes de salades. Sébastien nous explique qu’il est important de changer de production sur les champs en passant par des céréales afin de tuer les bactéries et régénérer la terre. Il déplace donc sa production d’année en année (et échange des terres avec ses amis agriculteurs). Par exemple : pomme de terre, puis blé, puis tomate etc…
Il produit des tomates depuis une vingtaine d’années, il avait commencer avec une ligne de tomate, il a désormais 5 serres, mais toujours à taille humaine.
Comme on vous l’a dit plus haut, la tomate qu’il produit est de variété Locabelle. Elles sont sans traitement, sans pesticide et en pleine terre.

Point culture et entretien

Il faut savoir qu’il faut 2 mois entre le moment où l’on aperçoit une fleur et la tomate que l’on cueille.
Ainsi, vient l’explication d’un long rituel de patience, d’entretien et d’amour du produit.

Sébastien arrose en goutte à goutte au pied chaque jour.
Il enlève les gourmands dès qu’il en voit. Il s’agit des petites pousses de feuilles qui éjectent entre la tige principale de la tomate et une feuille. Cela sert à ne pas épuiser la plante avec des rejets, elle se concentre ainsi sur la production des tomates présentes et sur sa croissance.

Autre petit détail, les serres n’étaient pas fermées pour ne pas garder l’humidité. Les plants n’aiment pas ça. Il faut aérer, sinon gare à une épidémie de mildiou ! (c’est une maladie de type champignon)
Sébastien a déjà eu une année, toute sa production anéantie par cette maladie, il fait donc d’autant plus attention.

Toute les semaines il tourne le haut de la plante autour d’un fil dans le sens des aiguilles d’une montre pour qu’elles grimpent en toute sérénité. (C’est ce que l’on fait sur les photos) Cela permet aux plants de suivre le fil et donc d’avoir une certaine disposition. Ce serait vite le bazar sinon !

Côté récolte…

Sébastien ramasse ses tomates 3 fois par semaine, il les cueille à maturité à la main : pas de tomates vertes dans ses cagettes.
Il récolte en moyenne 17kg de tomate sur un pied. Ah oui, on oubliait de vous dire, un pied, c’est en réalité deux pieds, ils se séparent à la base en 2 parties 😉 C’est donc des plants gigantesques. Rien à voir avec celui de notre potager ou celui de mamie.
Son record de production sur une année : 17 tonnes de tomates

Et ensuite ? Les tomates partent dans différents restaurants pour votre plus grand plaisir ! 🍅

Petit conseil pour la conservation chez vous : surtout pas de frigo ! La température idéale de conservation est de 12-13 degrés.

Cette tomate est issue d’un partenariat avec Terreazur,
on les remercie pour cette belle réalisation qui nous permet
de proposer une très bonne tomate dans tous nos restaurants en France.