Un producteur, une région.

Chez Salad&Co, nous adorons quand nous pouvons faire des partenariats locaux.
On est fier de vous dévoiler nos producteurs de potimarrons.
Leurs productions se retrouvent dans notre soupe du moment et en plancha ! 

Alexia

MONTLIEU-LA-GARDE (17) – Restaurant de Villenave d’Ornon et Mérignac

« Je suis productrice de fruits et légumes depuis plus de 4 générations, et mes parents travaillent encore sur l’exploitation. Depuis toute petite, je suis passionnée par la nature et le vivant. J’aime travailler en extérieur au gré des saisons. »

Jérôme

MANOSQUE (04) – Restaurant de La-Valette-du-Var

« Je suis producteur de fruits et légumes à Manosque pour la quatrième génération et fêterai bientôt les 100 ans de notre exploitation. Je suis né dans l’agriculture et mon métier reste ma première passion. »

Alban

BRICQUEVILLE-SUR-MER (50) – Restaurant de Mondeville

« Je suis responsable d’exploitation d’une entreprise familiale.
Nous produisons sur 60 hectares. Mon métier est passionnant »

Louis

TOURMIGNIES (59) – Restaurant de Noyelles Godault, Villeneuve d’Ascq et Lomme

« Je produis toute l’année de nombreux légumes oubliés et fleurs comestibles. Chaque saison, je récolte 14 tonnes de potimarrons. »

Pour en savoir plus sur le potimarron…

Sa petite fiche d’identité

Le potimarron est un légume qui appartient à la famille des cucurbitacées. On sait le reconnaître grâce à sa forme en toupie. Potimarron, courge et potiron font partie de la même espèce, Cucurbita maxima, dont le potimarron est une variété. Il possède un goût doux et sucré proche de celui de la châtaigne. Sa texture est légerement farineuse et plus ferme que celle du potiron.

C’est un légume d’automne et d’hiver : on le récolte entre septembre et novembre.

Son poids varie entre 1 et 4 kg selon les variétés.

Ses bienfaits

Malgré sa saveur sucrée et sa texture ferme, le potimarron est un légume peu calorique (31kCal / 100g), qui renferme peu de glucides (5,6g de glucides / 100 g) alors on ne s’en prive pas ! Taux record en béta-carotène ou pro-vitamine A pour cette cucurbitacée (2 fois plus que la carotte). Source de vitamines C, E et D, le potimarron apporte aussi des minéraux et oligo-éléments (magnésium, phosphore, calcium, fer, potassium …).

On l’achète et le conserve comment ?

Il faut choisir un potimarron lourd, dont la peau ne présente pas trop de taches.
Le potimarron est vraiment un légume facile à vivre : il se conserve plusieurs mois dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. La congélation du potimarron cuit est bien sûr possible.

Bon à savoir : avec le temps, sa concentration en sucre et en vitamines augmente. Il est ainsi l’un des rares légumes à se bonifier après la récolte.

Dans ma cuisine…

Contrairement aux idées reçues, le potimarron a l’avantage de pouvoir se manger avec la peau donc on ne l’épluche pas (sauf si voulez ôter les parties abîmées ou si la peau a durcit à cause d’une conservation sur plusieurs semaines.). Une fois qu’il est cuit au four, ou à la vapeur, sa peau devient toute tendre. Par contre, attention aux coupures ! C’est une courge qui se veut très résistante face à notre couteau.

Il s’accommode de plein de façons : soupe, gratin, purée, risotto, quiche, farci, parmentier, ou en version sucrée, gâteaux ou confiture par exemple.  En parlant de soupe, on invite à cliquer ici pour avoir la recette de notre délicieuse soupe potimarron carotte.

Velouté Potimarron carotte © Salad&Co